Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lundi 26 août 2013 , par Frédéric Dayan


"Nous demandons que s’ouvre un large débat citoyen, suivi d’un vote solennel de la représentation nationale sur le choix entre le financement des dépenses de santé par la Sécurité sociale ou par un assureur privé dit complémentaire", écrivent les signataires d’une pétition nationale lancée notamment par le professeur Grimaldi, diabétologue, mais aussi la pneumologue Irène Frachon qui a dénoncé le scandale du Mediator, ainsi qu’Alain Fisher spécialiste de la thérapie génique à l’hôpital Necker.

Car aujourd’hui, la Sécurité sociale ne rembourse plus qu’environ 50% des soins courants et bien moins encore pour les soins d’optique, dentaires et d’audio-prothèses. "Si l’on poursuit dans cette voie, la protection sociale ne prendra bientôt plus en charge que les patients les plus démunis et les malades les plus gravement atteints", s’inquiètent quelque 140 personnalités politiques et des médecins qui viennent de lancer cette pétition nationale "Pour un débat public sur la santé".

Les signataires veulent provoquer un débat sur la part respective des complémentaires et de l’Assurance maladie dans la prise en charge des soins et redoutent une forme de privatisation de l’assurance maladie qui, à terme, rembourserait de moins en moins les « soins courants ». Ils estiment qu’il s’agit là d’une "dérive" qui n’a fait l’objet d’aucun débat démocratique et qui fait passer notre Sécurité sociale "d’une logique de prise en charge solidaire pour tous à une logique d’assistance pour les plus pauvres et d’assurance pour les plus riches".

Tag(s) : #Interpro
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :