Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela faisait 21 mois que Christel, Christian, Jean-Paul, Gérald et Didier, les « 5 de Roanne » comme on les appelle, subissaient l’acharnement judiciaire sur des faits liés à des actions syndicales en plein conflit des retraites.

La 9e chambre correctionnelle de Lyon devait se prononcer en appel sur la décision de première instance condamnant les « 5 de Roanne » à 2000€ d’amande et l’inscription au casier judiciaire pour « dégradation légère d’un bien par inscription, signe ou dessin » !

Par sa décision le 19 novembre, la cour d’appel, juge coupables nos 5 camarades… mais sans exécution de peine ! Autrement dit les militant-e-s CGT ne sont coupables DE RIEN… qui justifie une peine ! Comment relaxer sans le dire !

• Que de temps perdu !
• Que d’argent public gaspillé !
• Que de pressions psychologiques, de mise en danger de la vie de nos camarades et de leur famille !
• Que d’absurdité dans cet acharnement politico-judiciaire !

Le formidable élan de solidarité avec les 8500 adhérents au comité de soutien, les manifestations de masse comme celle du 15 octobre ainsi que l’extraordinaire engagement de toutes les instances de la CGT, en premier l’Union Locale CGT de Roanne, ont permis d’une part, nos camarades de tenir debout et d’autre part de sortir, si non complètement relaxés, du moins lavés de l’essentiel des accusations !

La Confédération CGT adresse un salut fraternel et chaleureux à Christel, Christian, Jean-Paul, Gérald et Didier.

Cette victoire a incontestablement pesée sur la décision du tribunal de Villefranche qui vient de relaxer nos camarades de l’Union Départementale du Rhône, Pierre et Michel, traînés eux aussi devant la justice pour avoir distribué des tracts syndicaux !


Montreuil le 22 novembre 2012

 

PDF - 75.6 ko
texte en pdf
Tag(s) : #Actualité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :