Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Mercredi 6 février, les AESH ont exigé :

"assez des salaires de misère et de         

la précarité, on veut un vrai statut !”

 

Mercredi 6 février, c’est à l’appel de l’intersyndicale nationale initiée par la CGT Éduc’action, qu’un peu partout en France, les personnels accompagnant·es d’élèves en situation de handicap (AESH), ont fait entendre qu’elles et ils ne veulent plus subir leurs conditions de travail dégradées, leurs bas salaires, la précarité et le mépris de l’institution pour leur métier 100% nécessaire !

Dans des dizaines de rassemblement sur tout le territoire, ces personnels 100% précaires ont exigé la sécurisation de leur statut par la titularisation avec un statut de fonctionnaire, une réelle revalorisation salariale, une formation qualifiante, adaptée à la réalité du terrain et des conditions de travail décentes.

Pour la CGT Éduc’action et les personnels, les dernières annonces ministérielles de mettre en place des contrats de 3 ans à la rentrée 2019 sont plus qu’insuffisantes et ne permettent pas de sortir de la précarité. Dans toutes les délégations reçues et par courrier la CGT Éduc’action a interpellé le ministère en ce sens.

Les personnels AESH ont également fait part de leur refus de l’élargissement de leurs missions au périscolaire et à l’extrascolaire. Elles et ils veulent la reconnaissance de leur temps de travail invisible, de la pénibilité de leurs missions et une augmentation immédiate des salaires, pas d’un 2nd employeur comme l’étudie le ministère.

La CGT Éduc’action et les personnels ont également fait part de leur inquiétude quant au projet ministériel de généralisation de Pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) et de développement de la mutualisation dans un contexte d’insuffisance des recrutements. Cela ne pourra qu’accentuer les inégalités et la pression hiérarchique, dégrader encore les conditions de travail et nuire à un réel accompagnement inclusif des élèves.

Ce début de mobilisation appelle des suites. De plus en plus nombreux·ses, de plus en plus visibles, les AESH entrent dans l’action. Elles·ils ne s’arrêteront plus. Aucune avancée pour les personnels ne sera gagnée sans notre mobilisation.

La CGT Éduc’action va continuer de porter les revendications des AESH.

Dans les prochains jours, la CGT Éduc’action proposera à l’intersyndicale de prolonger l’action par de nouvelles initiatives.

Montreuil, le 7 février 2019

Télécharger le communiqué sous format 

Tag(s) : #AESH

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :