Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La CGT Éduc'action a rencontré le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, vendredi 26 mai. C’était l’occasion d’entendre ses premières orientations et décisions, mais aussi de demander des éclairages sur les premières mesures annoncées par voie de presse...

A l’issue de ces premiers échanges, nous n’en savons pas plus que ce que le ministre a bien voulu dire dans les médias. Concernant le premier degré, où les premières mesures emblématiques pour la rentrée 2017 sont annoncées, nous n’avons pas eu droit aux détails sur les dédoublements ni sur l’évolution des rythmes scolaires. Ces dédoublements ne concerneront que les CP en REP+, et les villes en mesure de revenir à quatre jours pourront le faire immédiatement.

Concernant la réforme du collège, elle serait aménagée pour que les modalités de mise en œuvre des EPI soient assouplies si les équipes et les chef-es d’établissement le souhaitent. Les classes bilangues, européennes ainsi que le latin pourront être réintégrés.

Nous avons bien compris que le ministre ne souhaitait pas en dire trop avant les élections législatives afin de ne pas effrayer les électeur-trices. Cependant, nous avons bien entendu deux engagements de sa part et nous serons lui rappeler si nécessaire : il n’y aura pas de suppression de postes dans l’Éducation nationale sur le quinquennat et le transfert aux régions des personnels de l’enseignement professionnel n’est pas à l’ordre du jour.

Plus que jamais, la CGT Éduc'action reste attentive aux futures annonces ministérielles et saura se mobiliser avec les personnels et les usager-ères afin de faire valoir nos droits et nos revendications.

Guidel, le 31 mai 2017

Le communiqué au format

Tag(s) : #Système éducatif, #Actualité

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :