Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des enseignant-es ayant demandé une mutation ont reçu, vendredi 17 février, des SMS erronés de la part du ministère concernant le projet de mouvement inter-académique, suite à un important bug informatique. Le plus incroyable étant que des personnels n’ayant pas demandé de mutation ont quand même reçu un avis d’affectation dans une autre académie. Ceci est totalement inacceptable !... 

La CGT Éduc’action a toujours clamé son opposition à la communication du projet de mouvement avant la tenue des instances paritaires, principe instauré sous le quinquennat Sarkozy. Ceci constitue une véritable attaque contre le paritarisme.

Condamnant cette plateforme info-mobilité externalisée, la CGT Éduc'action continue de demander sa suppression, considérant qu’elle crée stress et anxiété chez les personnels, et qu’elle diffuse un projet de résultats comportant toujours des erreurs, et qui, pour ce mouvement 2017, a engendré une cacophonie sans précédent.

Pour ce dernier mouvement du quinquennat Hollande, et après l’énorme bug de la revalorisation salariale des salaires de janvier suite à la non-mise en place du PPCR, le ministère de l’Éducation nationale n’a pas brillé par sa compétence informatique, ni par le respect des personnels. Cela reste symptomatique d’une politique de gestion des mutations calamiteuse. 

Montreuil, le 20 février 2017

Le communiqué au format 

Tag(s) : #Mutations

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :