Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les politiques d’austérité, le pacte dit de « responsabilité » de Messieurs Hollande et Gattaz ne cessent de nourrir et d’aggraver la crise. Le chômage ne cesse de progresser et plus de cinq millions de personnes sont aujourd’hui privées d’emploi. L’insuffisance des salaires, des retraites, des minimas sociaux ne permet plus la satisfaction des droits et des besoins fondamentaux...

Avec le projet de loi Macron, le Gouvernement, toujours sous l’aiguillon des organisations patronales et plus particulièrement du Medef, tente d’imposer une insécurité sociale généralisée.

Cette insécurité trouve aussi son origine dans la poursuite, l’accentuation et la généralisation des attaques portées contre toute l’action publique, celle de l’Etat et de ses opérateurs, celle des collectivités territoriales, celle de la Sécurité sociale et plus largement de la protection sociale.

Corrélée à la réforme territoriale et des collectivités, la nouvelle séquence de la réforme de l’Etat a pour objet d’organiser des abandons, des privatisations et des transferts de politiques publiques.

Dans le même temps, des milliers d’emplois publics sont supprimés. De plus, le travail et les qualifications des personnels ne sont pas reconnus par le Gouvernement qui persiste à maintenir depuis 2010, le gel de la valeur du point d’indice et organise un recul drastique des promotions et des déroulements de carrière.

Dans un tel contexte, l’UGFF-CGT réaffirme qu’il est possible, nécessaire et juste, de mobiliser les richesses produites pour créer des emplois, revaloriser le pouvoir d’achat, financer toute l’action publique !

Pour y parvenir, il nous faut mettre en échec les politiques aujourd’hui initiées par les pouvoirs publics et le patronat, imposer une autre répartition des richesses, créer les conditions d’un rapport de forces unitaire et le plus large possible, pour imposer la prise en compte de nos propositions.

C’est pourquoi l’UGFF se félicite du processus de mobilisation interprofessionnelle initié par la CGT, FO, Solidaires. Ensemble, le 9 avril 2015, salarié-e-s du public et du privé, retraité-e-s, privé- e-s d’emploi, sont appelés à faire grève et à manifester pour exiger du Gouvernement et du patronat de réelles réponses à leurs revendications.

L’UGFF CGT appelle les personnels de la Fonction publique à se réunir en assemblée générale, à décider de la grève et à manifester le 9 avril 2015 pour mettre fin à l’austérité ! Pour la défense et le développement des services publics !

Toutes et Tous, fonctionnaires, non-titulaires, actifs et retraités
de la Fonction Publique !
Le 9 avril 2015, faisons grève et manifestons
pour imposer d’autres choix !

Le tract d'appel de l'UGFF-CGT au format pdf

Lire les argumentaires de l'UGFF-CGT :

  • EMPLOIS : MOBILISATION pour nos missions et nos conditions de travail, Il faut des créations d’emplois statutaires
  • PÉNIBILITÉ : Il faut reconnaître l'usure due à la pénibilité dans la Fonction publique
  • SANTÉ : ÇA SUFFIT ! Il faut améliorer les conditions de travail des agents de la Fonction publique
  • POUVOIR D'ACHAT : AUGMENTER LES SALAIRES, C’EST JUSTE, POSITIF ET POSSIBLE

****

Lire la déclaration des organisations syndicales de la Fonction publique : Journée de grève interprofessionnelle du 9 avril 2015

****

Lire le tract d'appel le la CGT confédérale : Journée nationale d’action unitaire interprofessionnelle du 9 avril 2015

Tag(s) : #Mobilisations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :